Comment alimenter mon contrat épargne ?

Vous pouvez alimenter votre contrat épargne à tout moment en réalisant des versements libres et/ou en mettant en place des versements programmés à la périodicité qui vous convient le mieux. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre dans AFI ESCA/Gérer mon épargne/Vos démarches et imprimer le formulaire, le compléter et nous le retourner accompagné de votre chèque.

En quoi l’assurance vie se distingue-t-elle des autres placements ?

L’assurance vie possède des avantages exceptionnels qui en font, depuis de nombreuses années, le placement préféré des français. En plus d’apporter une réponse à un bon nombre de besoins financiers allant de la simple constitution d’un capital jusqu’à la mise en place de techniques de transmission d’un patrimoine, elle possède un cadre juridique unique et bénéficie d’une fiscalité avantageuse.

Puis-je posséder plusieurs contrats d’assurance vie ?

Il vous est possible de souscrire autant de contrats d’assurance vie que vous le souhaitez pour répondre à vos besoins (constitution d’une épargne, valorisation d’un capital, transmission d’une épargne à des proches…). Attention néanmoins au fait que les seuils des avantages fiscaux accordés dans le cadre fiscal de l’assurance vie (par exemple,l'abattement appliqué sur les plus-values de rachat d'un contrat d'assurance vie ayant plus de 8 ans d'ancienneté à hauteur de 9 200 € par an pour un couple soumis à une imposition commune) sont communs à l’ensemble des contrats d’assurance vie que vous possédez.

Pourquoi est-il plus intéressant d’investir régulièrement sur les supports en unités de compte de mon contrat d’assurance vie ?

Tout d’abord, il nous paraît important de rappeler que la performance d’un investissement en unités de compte doit s’apprécier sur un horizon à long terme. Les fortes volatilités (à la hausse comme à la baisse) que l’on connaît actuellement sur les marchés financiers ne doivent pas vous faire oublier votre stratégie définie à la souscription. Il est ainsi important de se souvenir que les investissements sur des supports en Unités de Compte affichent, à moyen et à long terme, des performances nettement supérieures à celles d’investissements monétaires.

Investir régulièrement sur les supports en unités de compte (1) a pour principal avantage de lisser les variations boursières. Vous n’avez donc plus à vous soucier du choix de la date d’investissement : que les marchés boursiers soient à la hausse ou à la baisse, le fait d’investir régulièrement vous permet de lisser ces variations.

(1) L'investissement sur les supports en unités de compte supporte un risque de perte en capital dans la mesure où leur valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse en fonction notamment de l'évolution des marchés financiers. L'assureur s'engage sur le nombre d'unités de compte et non sur leur valeur, qu'il ne garantit pas.

Puis-je effectuer des arbitrages à tout moment ? Et si oui, comment procéder ?

L’arbitrage consiste à transférer la contre-valeur en euros d’un support vers un autre (UC ou euros). Lors des différents versements, l’assuré acquiert un certain nombre de parts d’UC qu’il peut décider de vendre pour réinvestir sur une autre UC disponible dans le contrat. Vous pouvez réaliser des arbitrages à tout moment et de façon totalement gratuite.

Il vous suffit, pour ce faire, de vous rendre dans la rubrique vos démarches/documentations , de remplir le formulaire correspondant, de le signer et de nous le faire parvenir dans les meilleurs délais à l’adresse indiquée sur ce document.

J’ai besoin de liquidités, en quoi consiste une avance ?

D’une part, l’avance permet de disposer d’une certaine somme sans que celle-ci ne soit imputée sur la valeur du contrat. La totalité du capital investi continue donc à être valorisé. D’autre part, l’avance est comparable à un prêt d’argent et a pour vocation à être remboursée rapidement. En effet, sur le long terme, les intérêts qu’elle occasionne représentent un coût qu’il ne faut pas négliger. Nous attirons également votre attention sur le fait que ni l’avance, ni les intérêts ne sont déduits de la valeur de rachat pour le calcul des prélèvements sociaux.

Quelle fiscalité pour les rachats réalisés sur vos contrats d'assurance-vie : prélèvement libératoire ou impôt sur le revenu (IRPP) ?

Lorsque vous réalisez un rachat (partiel ou total) sur l’un de vos contrats d’assurance vie, la plus-value est soumise par défaut au barème progressif de l'impôt sur le revenu. Toutefois, en fonction de votre situation fiscale, vous pourrez décider d'opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL). Votre choix est d’autant plus important que l’option choisie est irrévocable pour le rachat concerné.

La solution la plus avantageuse dépend ainsi de la durée de détention de votre contrat et de votre taux marginal d’imposition. Le tableau ci-dessous expose le traitement fiscal (et hors prélèvements sociaux) applicable en fonction des différentes situations pouvant être rencontrées :

Pourquoi est-il intéressant d’attendre au minimum huit années avant d’effectuer des retraits sur mon contrat d’assurance vie?

Un contrat d’assurance vie est par nature un placement à moyen et long terme et le traitement fiscal favorable qui s'y rapporte incite les épargnants à investir sur une période minimale de 8 années. Ainsi, au terme de la 8ème année d’ancienneté de votre contrat, les plus-values réalisées ne seront plus taxées qu’à hauteur de 7,5 % (contre 35 % pour les contrats d’une ancienneté inférieure à 4 ans et 15 % pour les contrat d’une ancienneté entre 4 et 8 ans) après déduction d’un abattement de 4 600 € (personnes seules) ou de 9 200 € (personnes soumises à une imposition commune).

Puis-je changer le bénéficiaire de mon contrat d’assurance-vie ? Et si oui, comment faire ?

Le souscripteur peut à tout moment révoquer le bénéficiaire de son contrat tant que ce dernier n’en a pas accepté le bénéfice. L’acceptation du bénéfice du contrat ne peut désormais plus s’effectuer à l’insu du souscripteur car la demande d’acceptation du bénéfice du contrat par le bénéficiaire doit être validée par le souscripteur.

Nous attirons votre attention sur le fait qu’à compter du moment où le souscripteur aura validé la demande d’acceptation du bénéfice du contrat au profit du bénéficiaire désigné, ce dernier deviendra bénéficiaire acceptant et le souscripteur ne pourra plus révoquer le bénéficiaire acceptant sans l’accord de ce dernier.

Pour réaliser un changement de clause bénéficiaire, nous vous invitons à vous rendre dans la rubrique vos démarches/documentations, à remplir le formulaire correspondant, le signer et à nous le faire parvenir dans les meilleurs délais à l’adresse indiquée sur ce document.

J’ai perdu mes bons de capitalisation. Que dois-je faire ?

En cas de perte, destruction ou vol de contrats de capitalisation, faites parvenir dans les meilleurs délais une déclaration écrite à notre siège social par lettre recommandée avec accusé de réception (en précisant le(s) numéro(s) de contrat(s) concerné(s)). Dès lors, vos contrats seront protégés par la mise en place d’une procédure d’opposition.