La tarification

Lors de l’élaboration de votre devis personnalisé avec votre banque ou votre courtier en assurances de prêt, plusieurs critères rentrent en jeu pour définir la tarification qui vous sera accordée :

– Votre profil d’assuré :

Votre âge : plus vous êtes jeune, plus avantageuse sera la tarification sur les garanties à la vie humaine (décès, invalidité, incapacité de travail).
Votre dossier médical : un questionnaire de santé vous sera soumis et les informations qui y figureront, liées à vos antécédents médicaux, ainsi qu’à votre état de fumeur ou non fumeur, influenceront la tarification appliquée.
Votre profession : si vous exercez une profession qui comporte certains risques plus importants que d’autres, la tarification sera ajustée ; de même, sur certains contrats, à l’inverse, une tarification privilégiée pourra vous être proposée si vos conditions de travail sont particulièrement peu risquées.
Les sports que vous pratiquez, ainsi que vos déplacements professionnels ou vos voyages à l’étranger : une tarification majorée pourra être appliquée dans certains cas si le risque accède la normale.

– Votre prêt :

Montant du prêt
Durée
Taux appliqué
Montage spécifique : prêt relais, à palier…

– Votre choix de garanties

Les primes

Les primes des contrats d’assurance de prêt sont le plus souvent des primes périodiques étalées sur toute la durée de l’opération de crédit. Ces primes peuvent toutefois être réparties sur la durée de façon différente, soit de façon constante chaque année, soit variable, c’est-à-dire évoluant en fonction de l’âge et du capital restant dû de l’assuré. Dans le premier cas, les primes sont alors exprimées en pourcentage du capital financé. Dans le second, elles sont exprimées en pourcentage du capital restant dû.
Il est donc important que l’assuré, au-delà du coût total de l’opération de l’assurance exprimé en euros ou en pourcentage (type TAEG), analyse le tableau d’échelonnement des primes pour s’assurer qu’il corresponde bien à ses attentes.

Partagez cet article